Synthèse

1.     D’où vient le mot « surréaliste » ?

2.     Quelle dette André Breton doit-il à Nerval ? En quoi Breton reconnaît-il le « supernaturalisme » comme annonciateur de l’esprit surréaliste ?

3.     Qu’est-ce que le « surnaturalisme », si proche de la pensée baudelairienne ?

4.     Expliquez la phrase d’Yvan Goll, dans le premier Manifeste du Surréalisme : « Depuis une vingtaine d’années, l’œil prend sa revanche. C’est le siècle du film. Nous communiquons davantage par des signes visuels. Et c’est la rapidité qui fait aujourd’hui la qualité ».

5.     Qu’est-ce qui oppose les deux idées du surréalisme défendues par Yvan Goll d’une part et André Breton d’autre part ?

6.     Qu’est-ce qui diffère entre les notions de surréel selon Aragon et selon Breton ?

7.     Qu’est-ce que le surréalisme selon Breton ? Quel est son but ?

8.     Quels sont les plus grands ennemis du surréalisme ? C’est-à-dire : qu’est-ce qui me peut en rendre la pratique difficile, selon Breton ?

9.     Qu’est-ce que l’écriture automatique ? Quels risques y sont-ils liés ? Pourquoi Breton s’en détache-t-il, finalement ?

10. Quels dangers engendrent les séances de sommeil hypnotique ?

Comments